Une école du Groupe IGS
Campus Paris | Lyon | Toulouse |et 3 sites d'études : Londres . Madrid . Dublin
IGS RH Ecole
IGS RH Ecole
IGS RH, l'école des ressources humaines

RH : quid du remplacement par les machines ?

automatisation du recrutement

La généralisation des nouvelles technologies semblent inévitables. L’automatisation croissante des tâches répétitives, la percée du big data et la robotisation modernisent chaque année la gestion des Ressources Humaines. Résultat : le recrutement est de moins en moins biaisé et la ressources temporelle est optimisée. Le sourcing se rationalise par le scoring, l’entretien tire profit du serious gaming et la mobilisation interne est favorisée par des processus automatisés qui ne laissent que peu de place à la subjectivité. Automatiser sans déshumaniser : c’est indubitablement le nouveau défi des DRH !

S’adapter aux nouveaux enjeux : une priorité pour les DRH

La machine est-elle plus fiable que l’humain dans la fonction RH ? En automatisant les processus de recrutement, ne risque-t-on pas de se priver du « flair » du gestionnaire ? Philippe Burger, associé responsable Capital humain chez Deloitte, relativise. « La robotisation ne va pas aboutir à un remplacement des hommes par les machines, mais va plutôt entraîner une évolution des métiers […] pour une raison simple : les machines doivent être contrôlées et gérées pour véritablement créer de la valeur. Dans ce sens, les entreprises vont rechercher des profils avec des compétences plus transverses ». L’automatisation n’est pas une fin en soi. Elle exonère le gestionnaire des tâches répétitives et laborieuses pour minimiser les risques d’erreur dans la prise de décision. L’appropriation et le contrôle des logiciels par les individus sont en ce sens une priorité dans la fonction RH.

Incertitude juridique et réglementaire

Selon l’étude annuelle sur les grandes tendances RH réalisée par l’Observatoire du Capital humain de Deloitte, 56% des entreprises estiment que le « Digital RH » est « en cours d’amélioration ». Le Digital RH a été présenté aux sondés comme étant « une notion large qui regroupe de nombreux sujets dont l’utilisation des données issues des médias sociaux, la présence numérique des collaborateurs, le développement d’outils mobiles et l’automatisation des processus RH ». Pour de nombreux DRH, l’adoption des TIC au sein de l’entreprise est freinée par le manque de réglementation en phase avec ces innovations, ce qui ralentit énormément le progrès et l’évolution des modes de travail. Ils sont en effet 41% à déplorer « une incertitude sur le plan juridique ou réglementaire en ce sens ».

IGS RH, l'école des ressources humaines