Une école du Groupe IGS
Campus Paris | Lyon | Toulouse |et 3 sites d'études : Londres . Madrid . Dublin
IGS RH Ecole
IGS RH Ecole
IGS RH, l'école des ressources humaines

Quelle stratégie de recrutement à l’ère des médias sociaux ?

reseaux sociaux

En dix ans à peine, les réseaux sociaux sont parvenus à gagner en légitimité et à conquérir une place centrale dans l’économie du recrutement. En la matière, les chiffres restent sujets à caution car ils ne cessent d’évoluer. En 2016, on comptait près de 91% de recruteurs actifs sur les réseaux sociaux et 70% d’entre eux avaient prévu d’augmenter leur budget social media, d’après les résultats d’une étude* publiée par l’agence Bond, spécialisée dans les solutions de recrutement. Côté candidats, 80% de ceux âgés entre 25 et 39 ans sont inscrits sur au moins un réseau social et 30% utilisent les réseaux sociaux pour leur recherche d’emploi (Arcep/ LK conseil).

Quatre réseaux sociaux attirent les faveurs des candidats

De façon assez étonnante, on notera, selon une étude de LK Conseil, que ce ne sont pas forcément les réseaux sociaux dits professionnels qui arrivent en tête du classement. L’année dernière, c’est Facebook qui a caracolé en tête avec environ 56% de candidats. LinkedIn s’est contenté de la deuxième position avec 41,5% de candidats, suivi de Viadeo (34,4%) et Twitter (16,4%). Bien que l’estimation de l’impact de ces réseaux dans le cadre d’un processus de recrutement se révèle parfois difficile à réaliser, nous pouvons tout de même affirmer qu’ils représentent un excellent moyen de repérage des candidats potentiels pour les recruteurs.

Manque de candidats qualifiés : le temps des solutions 2.0

D’après les résultats de l’enquête ManpowerGroup « Talent Shortage Survey », 23% des employeurs en France déclarent rencontrer des difficultés à pourvoir des postes vacants. Parmi les raisons invoquées figure la pénurie des candidats qualifiés dans certaines spécialités. Pour y remédier, l’intégration des médias sociaux dans la stratégie de recrutement est une solution qui peut donner des résultats probants. Les employeurs ont désormais la possibilité de publier une annonce d’emploi sur LinkedIn, de partager leurs besoins en recrutement via leurs profils Facebook ou sur la page de l’entreprise, ou bien de « chasser » directement les profils talentueux via la recherche classique ou avancée proposée par ces réseaux. En matière de recrutement, les réseaux sociaux sont structurellement rentables en raison du faible coût d’exploitation. Ils permettent également un bon niveau de ciblage par secteur, par région, par profession, etc. Cette progression s’est manifestement faite au détriment des sites spécialisés en recrutement qui perdent des parts de marché annuellement.

Les salariés de plus en plus amenés à jouer un rôle d’ambassadeur

Pénurie des talents, sourcing laborieux, cycle de recrutement très lent… les contretemps ne manquent pas. Pour les contrer, certains recruteurs adoptent une approche plus efficiente qui consiste à soigner le positionnement de la marque employeur afin d’attirer les profils talentueux en recherche active d’emploi, mais aussi les candidats passifs qui sont déjà en poste et qui se disent « à l’écoute du marché ». Pour déployer cette approche Inbound du recrutement, ils mettent en œuvre des plans d’attraction personnalisés en vue de témoigner aux profils cibles l’intérêt que leur porte l’entreprise. « Pour être visible, une petite structure peut mobiliser ses salariés pour en faire ses ambassadeurs », explique Vincent Rostaing, fondateur de la société Cairn 4 IT.

Les métiers de la gestion RH vous intéressent ? Découvrez les programmes de formation proposés par l’IGS RH, l’école spécialisée du Groupe IGS !

* Infographie « Recruiting in the age of social media » publiée fin 2015 par l’agence Bond spécialisée dans les solutions de recrutement

IGS RH, l'école des ressources humaines