Une école du Groupe IGS
Campus Paris | Lyon | Toulouse |et 3 sites d'études : Londres . Madrid . Dublin
IGS RH Ecole
IGS RH Ecole
IGS RH, l'école des ressources humaines

Le risque RH, comment l’appréhender ?

risque RH

L’identification du risque lié aux ressources humaines est une étape clé, certainement la moins évidente et la plus délicate dans un processus de gestion des risques. Comprendre les vulnérabilités d’un processus RH permet de recenser les actions de traitement du risque et de protéger l’entreprise contre les pratiques dangereuses ainsi que les mauvaises décisions susceptibles de compromettre sa performance. Quelles sont les typologies du risque RH ? Comment identifier les vulnérabilités d’un processus managérial ? Et comment mettre en place une stratégie de gouvernance du risque RH ?

Le risque RH, de quoi parle-t-on ?

En décembre 2016, la commission des risques RH de l’AMRAE (Association Management des Risques et des Assurances de l’Entreprise) a publié les résultats de son enquête intitulée « La gestion des risques liés aux Ressources Humaines : un vecteur de développement de l’entreprise ». Les résultats de l’enquête menée auprès d’un panel d’entreprises de différents secteurs d’activité ont permis d’identifier trois familles de risque RH :

  • Les risques internes : il s’agit de la zone couverte par les risques psychosociaux (RPS) et les risques liés à la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) concernant la mobilité, le recrutement, la gestion des compétences, la motivation…. Elle représente à elle seule 52% des risques RH.
  • Les risques périphériques : il s’agit des risques contractuels et réglementaires mais aussi des risques liés aux conditions de travail, à la sécurité et à la sûreté. Ils représentent 34% de la totalité des risques RH répertoriés par l’étude.
  • Les risques externes : ils concernent l’environnement social dans lequel évolue l’entreprise et son image de marque, ils représentent 14% du risque RH.

Le risque RH, un problème peu pris en compte dans le champ managérial

La gestion du risque RH fait souvent figure de parent pauvre dans le champ managérial. D’après les résultats de l’étude de l’AMRAE, 47% des entreprises ne disposent pas d’indicateurs prédictifs pour mesurer le risque RH, et 20% seulement des entreprises du secteur financier appréhendent son évaluation. Pourtant, le risque est tout sauf théorique et les DRH doivent porter leur attention sur l’ensemble des vulnérabilités qui pourraient affecter les collaborateurs et l’entreprise.

Comment maîtriser le risque RH ?

La gestion du risque RH est fortement associée aux pratiques managériales et à la culture de l’entreprise. En l’absence de soutien de la part de la direction et d’un leadership engagé au sein de l’entreprise, les équipes de la gestion du risque et les DRH ne peuvent en aucun cas développer des actions organisationnelles, ou de conformité au droit social, ni mettre en œuvre des dispositifs de contrôles ou d’audits internes pour s’appuyer sur de véritables indicateurs de mesure du risque RH. Il est désormais essentiel « d’avoir une appréhension globale, d’éviter une vision en silo, où chaque département intervient dans son coin, car aujourd’hui, il y a beaucoup de liens entre les risques. Face au risque médiatique, par exemple, il serait préjudiciable que les DRH gèrent seules les syndicats sans collaborer avec la communication en charge des médias » souligne Jean-Christophe Sciberras, président de l’Association nationale des DRH (ANDRH).

Vous êtes passionné par les Ressources Humaines ? Découvrez les programmes de formation de l’IGS RH, l’école de référence des métiers RH.

IGS RH, l'école des ressources humaines