Une école du Groupe IGS
Campus Paris | Lyon | Toulouse |et 3 sites d'études : Londres . Madrid . Dublin
IGS RH Ecole
IGS RH Ecole
IGS RH | école ressources humaines

L’intrapreneuriat, comme levier de motivation et d’innovation ?

L’intrapreneuriat, levier de motivation et d’innovation

Les entreprises sont de plus en plus convaincues depuis quelques années que leurs salariés peuvent être une source d’innovation. L’intrapreneuriat est ainsi une démarche d’entrepreneuriat au sein même d’une entreprise existante. Selon une étude menée par le cabinet Deloitte en partenariat avec Cadremploi et Viadéo auprès de 4 000 personnes, plus de 72 % des salariés se disent attirés par l’intrapreneuriat.

L’intrapreneuriat, indispensable aux entreprises pour attirer des talents

L’intrapreneuriat fait référence à une culture entrepreneuriale diffusée en interne dans un souci d’efficacité. Le concept est vu à la fois comme un facteur d’innovation et un levier d’attractivité des talents. En effet, l’intrapreneuriat devient indispensable pour les entreprises qui veulent se développer. Ainsi, pour construire une vision sur les offres de demain et s’approprier les nouveaux usages clients, rien de plus efficace que d’intégrer des milléniaux dans les équipes.

Les deux tiers des « natifs digitaux » sont séduits par les entreprises offrant un programme d’intrapreneuriat. Les profils qui portent cette innovation, permettent de rester dans la course économique mondiale. Ce qui implique pour les entreprises, pour pouvoir les capter, de leur proposer des postes et des modèles managériaux en phase avec leurs aspirations. Certains grands groupes ont déjà initié des programmes d’intrapreneuriat et beaucoup ont embauché des collaborateurs dédiés en tant que responsables innovation ou Chief Innovation Officer.

La démarche créative de l’intrapreneuriat

Élodie Gentina, chercheuse et auteure de l’ouvrage Génération Z. Des Z consommateurs aux Z collaborateurs (DUNOD, 2018), explique que la démarche créative de l’intrapreneuriat est plus proche des attentes de cette génération. Cette démarche implique la génération Z sur des projets innovants et à fort potentiel de croissance et lui évite de sacrifier sa vie personnelle à sa vie professionnelle.

Pour assurer le succès de cette démarche, il faut voir l’intrapreneur comme un entrepreneur plutôt qu’un collaborateur. Dans la mesure où un projet d’intrapreneuriat est ni plus ni moins qu’un projet d’entreprise dans l’entreprise, l’objectif ultime serait de faire du business. Les règles sont aussi les mêmes que pour un entrepreneur : définir la stratégie, élaborer le business plan et bâtir le bon modèle économique. Toutefois, 70 % des entreprises reconnaissent ne pas avoir les compétences, la culture ou le temps nécessaires pour encadrer les projets d’intrapreneuriat.

Pour pallier à ce manque, de plus en plus de programmes d’intrapreneuriat s’appuient sur la responsabilisation des collaborateurs, soit en tant que cofondateur, soit en accompagnement de la croissance des start-up. Enfin, les entrepreneurs impliqués apportent un regard de chef d’entreprise et non de manager. Ils apportent leur savoir-faire, leur réseau, du financement et peuvent partager des retours d’expérience et des bonnes pratiques.

 

IGS RH, l’école des Ressources Humaines du Groupe IGS, vous propose dès aujourd’hui des formations en ressources humaines adaptées aux enjeux RH de demain.