Une école du Groupe IGS
Campus Paris | Lyon | Toulouse |et 3 sites d'études : Londres . Madrid . Dublin
IGS RH Ecole
IGS RH Ecole
IGS RH | école ressources humaines

Comment motiver les salariés ?

Motivation

87%, c’est le pourcentage d’employés qui ne sont pas pleinement engagés dans leur travail, selon une étude réalisée par OfficeVibe. Au-delà des arguments classiques et légitimes liés au statut et à la rémunération, surgissent chez les employés des besoins de reconnaissance, de valorisation et de prise en compte de la qualité du travail. La motivation des salariés prend ainsi une nouvelle forme plus diffuse qui porte sur la personne elle-même. Voici quelques éléments de réflexion sur l’approche à adopter pour que vos actions de gestion RH soient dispensées avec authenticité et puissent renforcer la motivation et l’engagement de vos équipes.

Qu’entend-on par la motivation des salariés ?

La question de la motivation au travail peut être appréhendée à partir d’un portrait type, celui du salarié motivé qui s’intéresse à tout et considère son travail comme étant une source d’épanouissement avant d’être une contrainte. Cet intérêt peut prendre différentes formes comme le fait d’aller au-delà des exigences, de faire plus que ce qu’on lui demande ou encore de surprendre son équipe par sa productivité. Les salariés qui entrent dans cette catégorie sont toutefois peu nombreux. Aussi, il semble évident de dire que l’un des problèmes majeurs auquel les DRH doivent faire face est celui de renforcer l’engagement des salariés.

De la reconnaissance à l’implication professionnelle

Selon un sondage* mené par le cabinet de recrutement Robert Half, 54% des managers estiment que la motivation et l’engagement représentent le premier facteur de productivité au sein de l’entreprise. Interrogés sur les facteurs les plus susceptibles de contrarier l’engagement et la motivation des salariés, les répondants citent en premier lieu le manque de reconnaissance (46%). Récompenser et féliciter son équipe pour un travail bien accompli permet de dynamiser les salariés et de tirer tous les bénéfices de la valorisation de leur travail. Cette reconnaissance, devenue une demande quasi unanime chez les collaborateurs, peut prendre plusieurs formes : une prime de rendement, un salaire revu à la hausse, une lettre de félicitations, voire un simple mot de remerciement. Un salarié en manque de reconnaissance ne sera plus impliqué à partir du moment où son travail n’est pas évalué à sa juste valeur.

Le feedback pour favoriser l’engagement au travail

Selon OfficeVibe, 82% des salariés apprécient avoir un feedback sur la qualité de leur travail, qu’il soit positif ou négatif, et 60% sont même demandeurs de retours pour savoir ce qu’il y a à améliorer et être rassurés sur leur performance. Mais tous les feedbacks ne se valent pas, et s’ils ne sont pas orientés vers les résultats futurs, ou s’ils sont mal formulés, ces derniers peuvent très vite se révéler contre-productifs. En effet, faire remarquer à ses collaborateurs ce qui ne va pas ne doit en aucun cas provoquer du ressentiment et du désengagement. Emettre des feedbacks réguliers avec l’instauration d’un dialogue encadré entre les collaborateurs et managers de l’entreprise conduit toutefois à des changements positifs et permet de valoriser les compétences des collaborateurs tout en instaurant un climat social plus agréable et propice à l’amélioration de la productivité.

La méthode Apter pour optimiser les performances des équipes

Pourquoi certains collaborateurs agissent-ils souvent de façon contradictoire ? Comment parviennent-ils à changer radicalement leur attitude ? Selon Michael Apter, c’est bel et bien l’état d’esprit dans lequel se trouve un salarié à un instant T qui le motive à agir et à ressentir les mêmes événements de différentes façons. La méthode Apter dite de « renversement » consiste à identifier ces états émotionnels et à transformer un état mental désagréable en énergie positive. Dans le monde de l’entreprise, on parle de « compétence ou d’intelligence motivationnelle ». C’est la compétence qui permet à un manager de décoder l’état enjoué (style rebelle, stress au travail, actions centrées sur un plaisir immédiat…) afin de l’orienter vers un état conforme (satisfaction d’appliquer les règles, engagement…).

IGS RH forme aux métiers de la gestion des ressources humaines, de conduite de changement et de gestion des relations sociales au sein des entreprises. Nos programmes de formation sont en phase avec les nouveaux défis des entreprises et sont reconnus par la profession.

* Etude sur le bien-être au travail réalisée en juillet 2017 par le cabinet de recrutement Robert Half auprès de 302 directeurs et managers tous secteurs confondus.

IGS RH | école ressources humaines