VOS QUESTIONS

Nous avons répertorié les réponses aux questions qui nous sont fréquemment posées. N’hésitez pas à contacter nos équipes pour aller plus loin dans votre projet de formation

En suivant une formation généraliste, pouvons-nous ensuite accéder à des postes spécialisés ?

A l’IGS-RH, vous étudiez l’ensemble des spécialités des Ressources Humaines : le recrutement, la rémunération, les relations sociales, le management des talents, les dispositifs de RSE et qualité de vie au travail, le SIRH, etc. Vous avez ainsi toutes les cordes des RH à votre arc et pouvez choisir de vous spécialiser lors de vos missions en entreprises.

Sommes-nous obligés de passer par des missions d’admission du personnel en début de carrière ?

Nous conseillons effectivement de débuter votre carrière professionnelle (premiers stages) par des missions d’administration du personnel et/ou de paie. Ces savoir-faire techniques vous permettent de mieux comprendre la stratégie RH d’une entreprise (niveau Master) : comment les contrats sont établis, comment gérer les absences, quelle politique de rémunération selon les corps de métiers, quels avantages sociaux négocier ? etc.

Dirigeons-nous vraiment vers l’ère du 100% digital en ressources humaines ?

La transformation digitale des entreprises est belle et bien enclenchée et le contexte actuel a été un accélérateur. Cependant, les Ressources Humaines, c’est avant tout gérer de l’humain. Le 100% digital ne peut donc exister sur ce domaine. En revanche, cela permet d’optimiser certaines tâches (SIRH, paie, premières étapes du recrutement, management à distance…) pour se concentrer sur d’autres missions à forte valeur ajoutée : politique RSE, qualité de vie au travail, management des talents, etc.

Quels sont les domaines RH qui recrutent le plus actuellement ?

Les métiers qui recrutent le plus en RH dépendent souvent du contexte social, politique et économique. C’est pourquoi il est important de se former à toute la palette de métiers de la fonction RH. Aujourd’hui, voici des exemples de missions RH qui ont le vent en poupe :

  • Formation : principalement dus à la Réforme de la formation et aux engagements du gouvernement à se former tout au long de sa carrière.
  • Conduite du changement : le contexte de la crise sanitaire a profondément bouleversé l’organisation du travail.
  • Dialogue social : tout ce qui touche au droit social (ex. accords télétravail), mais aussi qualité de vie au travail.
  • SIRH et transformation Digital : comment moderniser la fonction avec des outils digitaux dès les processus de pré-boarding et d’onboarding (recrutement et intégration du collaborateur)
  • Paie : un métier en tension qui se digitalise.

Quelle est la différence entre RH et social ?

Nous pourrions dire que les Ressources Humaines vont gérer un type de population : les salariés d’une organisation. Travailler dans le social, c’est accompagner différents types de population qui en ont besoin dans la société :

  • Les ATSEM pour le petite enfance, les éducateurs pour les jeunes, les auxiliaires de vie pour les personnes dépendantes. S’ajoute à cela que la fonction RH est une fonction support qui est un interface entre la Direction et les salariés d’une organisation.
  • Elle garde donc un objectif de résultats pour l’entreprise. A l’IGS-RH, nous sommes convaincus qu’il n’y a pas de performance économique sans performance sociale. Mais qu’est-ce que cela veut dire ?
  • C’est-à-dire qu’une partie de la fonction RH va s’occuper de la « gestion sociale » : améliorer les conditions de vie des salariés, limiter les risques sociaux, réfléchir à l’ergonomie des postes de travail, préserver l’hygiène et la sécurité au travail, etc. Afin de garantir une amélioration continue, il est courant de mettre en place un baromètre social à destination des salariés.

Quels sont les atouts nécessaires à avoir pour faire des Ressources Humaines ?

Aujourd’hui, les recruteurs parlent de « soft skills », des compétences de savoir-être souvent innées. Elles pourront être développées durant votre formation à l’IGS-RH grâce à des cours autour du développement personnel, mais il est rarement possible de changer du tout au tout une personnalité.

Vous réussirez donc dans le domaine des Ressources Humaines si vous avez une nature bienveillante, une capacité d’écoute, être impartial et objectif, être bon communicant. S’ajoute à cela pour être dans l’air du temps : vous aimez innover et être force de proposition, prendre des décisions et assumer ses responsabilités, être à l’aise avec les outils digitaux. Et bien sûr le plus important, vous aimez les gens et aimez travailler en équipe.

A quoi est-dû la mauvaise image des RH ?

Les métiers des Ressources Humaines sont parfois exercés par des personnes qui n’ont pas suivi de formation spécifique et donc ne prennent pas en compte le capital humain dans la stratégie. Cela dépend aussi de la politique des entreprises qui ne considèrent pas la stratégie RH comme un des facteurs clés de réussite. Ainsi pour exemple, des plans de licenciement peuvent être mal gérés, laissant les salariés livrés à eux-mêmes.

Un entreprise peut subir de plein fouet une crise économique, mais il s’agit alors de penser aux reclassements des populations touchées en les accompagnant vers un processus de reconversion par exemple. Enfin, la communication des Ressources Humaines est très récente. Cela s’appelle la marque employeur. Il s’agit de valoriser le capital humain de l’entreprise à l’externe.

Avant cela seule la communication véhiculée par les salariés existaient. A vous, en tant que futur RH de valoriser le capital humain de votre entreprise et de considérer les salariés comme des clients.

Comment mesure-t-on la performance dans les RH ?

Il existe certaines idées reçues sur le fait qu’il est difficile d’évaluer la performance dans les RH et qu’il s’agit essentiellement de données qualitatives. Mais il ne s’agit que d’idées reçues. En effet, pour mesurer la performance, il convient de déterminer les bons KPI (indicateurs de performances), ainsi que les objectifs.

Nous pourrons ainsi évaluer la performance d’une action mise en place ou d’une direction stratégique en mesurant par exemple l’ancienneté des collaborateurs, le turnover, l’absentéisme, le nombre d’arrêt de travail de longue durée, le temps moyen d’un recrutement, et bien d’autres.

Le secteur RH est très vaste, comment savoir ce qui nous correspond ?

En effet, nous pouvons dire qu’il y a un métier RH qui correspond à chaque profil ! C’est surtout en mettant en pratique vos cours grâce aux stages et à l’alternance en entreprise que vous pourrez expérimenter ce qui vous plaît vraiment.

De la même façon, il est intéressant de changer d’expérience durant son parcours scolaire :

  • travailler dans une PME au sein de laquelle le service RH est plus petit et dont les missions seront variées, puis travailler dans un grand groupe au sein duquel les missions sont plus spécifique.

N’hésitez pas à télécharger notre guide des métiers pour vous faire une idée du métier qui pourrait vous correspondre !

Le cadre légal en RH évolue constamment. Comment avoir toujours les dernières informations et être performant ?

A l’IGS-RH, nous avons des cours spécifiques sur cette question. Nos intervenants vous donneront les bons outils à utiliser, ainsi que la posture à adopter en cas de questionnement d’un salarié. Nous n’avons pas la prétention de former des juristes. En revanche, en tant que professionnel RH, vous devez être en mesure de connaître les dernières infos en matière de droit du travail, droit social et droit de la formation notamment. C’est également à vous de faire en sorte que les dernières mesures soient bien appliquées dans votre entreprise. Par exemple, l’entretien professionnel est devenu obligatoire en 2021 dans les entreprises de plus de 50 salariés.

Quels sont les ouvrages de référence dans le secteurs des RH ?

Tous les ans, nous fournissons aux étudiants une bibliographie des ouvrages de référence du secteur.

Faut-il compléter sa formation RH avec une formation informatique pour occuper des postes en SIRH ?

Non. Durant votre formation à l’IGS-RH, vous apprenez à travailler en mode projet. Cela induit que vous saurez vous entourez des bonnes personnes dont les compétences clés de la DSI (Direction des Systèmes Informatiques), mais aussi d’utilisateurs, pour être sûr que votre projet SIRH correspond aux attentes de tous. Chacun son métier !

En étudiant les Ressources Humaines en France, peut-on vraiment faire une carrière internationale sachant que le cadre juridique diffère d’un pays à l’autre ?

En France, il existe un certain équilibre entre les droits et les devoirs du salarié. Nos diplômés faisant une carrière à l’international ont souvent été recrutés car la France peut être considérée comme différenciant notamment en matière de droit social.

Par ailleurs, nous proposons des parcours internationaux, notamment avec le Msc. International Human Ressources Management en partenariat avec l’université de Londres LSBU. Enfin, pour faire une carrière RH à l’International, il s’agit surtout de travailler sur l’Interculturalité et travailler sur les codes de chaque pays.

Par exemple, si vous travaillez pour un grand groupe et que vous devez mettre en œuvre un process RH dans le monde entier, il ne pourra pas s’appliquer de la même manière en Inde, en Allemagne et au Pérou. Par ailleurs, vous pouvez faire une carrière Internationale en étant responsable de la mobilité Internationale des salariés et la gestion des expatriés.

Lorsque l’on parle de « bien-être » et « bonheur » au travail, s’agit-il uniquement de l’amélioration des conditions de travail ?

Par amélioration des conditions de travail, il faut bien sûr voir au-delà de l’aspect matériel et inclure le relationnel. Ainsi de bonnes conditions de travail permettant le bien-être et le bonheur (plus personnel) sont liées à un bon management, un bon équilibre entre vie pro et vie perso, de bonnes relations entre collègues, un rythme de travail soutenable et l’impression d’être utile. Cela peut se traduire par les missions RH suivantes : bon accompagnement des managers de proximité, flexibilité horaires et/ou télétravail, création de moments de cohésion d’équipe, donner du sens aux missions…

Quelle différence entre « paie » et « rémunération » ?

La paie correspond à un salaire pour un ensemble de tâches réalisées. Elle est propre à un individu.

La rémunération englobe un ensemble composé du salaire, des primes et variables, de l’évolution et des promotions, mais aussi des avantages sociaux : remboursement des transports, tickets restaurant par exemple. C’est pourquoi, nous parlons de politique de rémunération. Il s’agit d’une véritable stratégie à mettre en œuvre en trouvant le bon ajustement entre rémunération collective et individuelle.

Vous ne trouvez pas votre réponse ?

Venez nous rencontrez

PARTAGER