Une école du Groupe IGS
Campus Paris | Lyon | Toulouse |et 3 sites d'études : Londres . Madrid . Dublin
IGS RH Ecole
IGS RH Ecole
IGS RH | école ressources humaines

Le métier d’auditeur social

Dans les métiers des ressources humaines, l’auditeur social joue un rôle central d’observateur alerte, capable d’anticiper les crises sociales éventuelles. Il occupe, en outre, une fonction de relais entre la direction et les collaborateurs et établit le diagnostic des relations entre les partenaires sociaux. Constamment à l’écoute, l’auditeur social se voue pleinement à l’amélioration du climat social des organisations. Le point sur le métier d’auditeur social, essentiel à la bonne marche de l’entreprise.

Principales missions de l’auditeur social

De manière générale, l’auditeur social intervient dans le cadre de missions ponctuelles au sein des entreprises. Il officie le plus souvent chez un cabinet de conseil spécialisé, mais peut cependant être salarié de l’entreprise, directement rattaché à la direction générale. Armé d’outils d’analyse et d’observation, le principal objet de sa mission est de fournir des recommandations pour améliorer la gestion des ressources humaines de l’entreprise concernée. En outre, il s’agit d’un travail d’audit appliqué au champ social qui implique une collecte de données à travers une enquête et des questionnaires, pour aboutir à un rapport de mission complet.

Concrètement, l’auditeur social fait d’abord un travail de conception des outils adaptés à chaque type de mission. Ces outils vont lui permettre de définir les données pertinentes et de les analyser efficacement, pour aboutir à des recommandations concrètes et précises sur la gestion des ressources humaines de l’organisation. Pour y arriver, les étapes les plus courantes consistent à organiser des rencontres ponctuelles avec les équipes de direction et les collaborateurs ou des inspections des installations de l’entreprise. L’objectif est d’émettre un rapport d’audit en fin de mission. De manière globale, et pour schématiser, le travail d’un auditeur social va consister à :

  • diagnostiquer avec précision les relations entre la direction et les collaborateurs ;
  • évaluer le climat social en entreprise (environnement de travail, bien-être des collaborateurs…) ;
  • jauger la capacité des collaborateurs à s’adapter aux changements et à respecter le règlement interne ;
  • mesurer la qualité de la communication interne.

Compétences requises

Au vu de la nature de ses missions, l’auditeur social doit posséder des compétences comportementales poussées, en plus de qualités techniques en gestion des ressources humaines. Sens relationnel et du dialogue, capacité d’écoute et d’observation et excellente communication sont des qualités essentielles pour aspirer à réussir dans le métier d’auditeur social. Pour autant, il faut aussi être rigoureux et méthodique, car le gros du travail se fait au niveau de la collecte de données pertinentes et l’analyse précise de celles-ci. Du point de vue technique, il est essentiel de mettre constamment à jour ses connaissances en droit social, en normalisation et certification et posséder des compétences managériales avérées.

Enfin, une formation en ressources humaines de niveau Bac+5 et une expérience significative dans le domaine constituent un plus indéniable. Il est assez rare de commencer directement en tant qu’auditeur social, il est plus courant de commencer par un poste d’assistant.

Le salaire de l’auditeur social

En début de carrière, le salaire de l’auditeur social oscille entre 25 000 et 40 000 euros brut par an. A l’instar des autres métiers, le salaire de l’auditeur social dépend de son niveau d’expérience et de sa formation : à un stade avancé de sa carrière, ce professionnel peut prétendre à un salaire de 80 000 euros brut par an (source : Kelformation).

Les possibilités d’évolution

Le métier d’auditeur social ouvre toutes sortes de perspectives d’évolution dans les métiers des ressources humaines. Grâce à l’approche globale requise pour ses différentes missions, l’auditeur social peut évoluer vers un poste d’associé s’il exerce dans un cabinet de conseil et d’audit. Avec un niveau d’expérience poussé, le métier peut déboucher sur des postes à plus grandes responsabilités, tels que responsable des ressources humaines, voire directeur des ressources humaines pour ceux qui visent les postes les plus élevés.