Une école du Groupe IGS
Campus Paris | Lyon | Toulouse |et 3 sites d'études : Londres . Madrid . Dublin
IGS RH Ecole
IGS RH Ecole
IGS RH | école ressources humaines

Le métier de responsable de mobilité internationale

En mettant en place une stratégie de mobilité pour son entreprise, le responsable de la mobilité internationale contribue activement à son expansion mondiale. C’est ce professionnel qui prend en charge la mobilité internationale des collaborateurs de son entreprise : gestion des départs, des retours, mise en place de la politique interne… c’est lui qui organise et prend en charge toutes ces questions. C’est un poste aujourd’hui crucial pour les grandes entreprises, dans le contexte de mondialisation des échanges. Si vous êtes intéressé par le métier de responsable de la mobilité internationale, voici tout ce qu’il faut savoir sur le poste.

Principales missions du responsable de mobilité internationale

Désormais, le succès d’une entreprise dépend non seulement de la qualité des produits ou des services qu’elle propose, mais aussi de sa capacité à être compétitive à l’échelle mondiale. D’où l’importance du poste de responsable de la mobilité internationale qui, en plus de définir une approche de mobilité globale pour son organisation, doit être capable d’assurer les fonctions suivantes :

  • repérer et analyser les processus de mobilité internationale pratiqués par d’autres entreprises ;
  • prendre en charge l’ensemble des processus RH des expatriés (contrats, absences, couverture sociale, salaires, promotions, etc.) ;
  • faciliter les formalités administratives de mobilité aux expatriés (visas, déménagement, cours de langues, scolarisation des enfants, rapatriement, etc.) ;
  • organiser des séances de formation sur la mobilité internationale à l’intention des employés ;
  • garantir la conformité aux lois du travail en vigueur dans tous les pays où les expatriés seront tenus de travailler ;
  • optimiser les charges associées à la mobilité internationale (procédures d’immigration, assurances, retraite, etc.).

En plus de ces missions, le responsable de la mobilité internationale a un rôle de coordinateur entre les services RH des pays de provenance et de destination.

Compétences requises

L’exercice du métier de responsable de la mobilité internationale exige un ensemble de compétences techniques et de savoir-être.

Compte tenu de la nécessité de collaborer avec différents départements dans plusieurs pays, la capacité à parler au moins deux langues étrangères est essentielle. De même, des compétences en finance et gestion sont indispensables pour gérer des questions telles que la paie ou le rattachement fiscal. De plus, pour identifier les spécificités juridiques et législatives des territoires où son entreprise est représentée, il doit développer son savoir-faire juridique, et ce, potentiellement sur de nombreux pays. En plus des aspects légaux, il doit connaître de façon globale la ou les zones géographiques dont il a la responsabilité, notamment en ce qui concerne les questions culturelles, de sécurité et de santé.

Mais il n’y a pas que les compétences techniques. Le large éventail de tâches qu’un gestionnaire de mobilité internationale doit accomplir l’oblige à se doter de certains savoir-être pour l’aider au quotidien. Parmi eux, il doit notamment avoir l’esprit d’équipe, dans la mesure où il collaborera avec plusieurs acteurs au niveau international. Il doit aussi avoir une bonne capacité d’adaptation car il lui faut tenir compte des différents contextes culturels des pays dans lesquels il opère ainsi qu’un certain goût pour les voyages, dans la mesure où ce type de profil doit se déplacer souvent pour assurer la bonne mobilité de ses collaborateurs.

Pour accéder au métier de responsable de la mobilité internationale, l’idéal est d’avoir suivi une formation en ressources humaines de niveau Bac+5. C’est cependant un poste auquel on accède plutôt après quelques années d’expérience. Il est donc nécessaire de commencer par un autre métier, de préférence dans les RH à l’international.

Le salaire du responsable de mobilité internationale

Sa rémunération dépend de son niveau d’expérience. Le salaire du responsable de la mobilité internationale est compris entre 30 000 et 40 000 euros par an pour un débutant. Les profils confirmés, par contre, peuvent prétendre à un salaire compris entre 40 000 et 60 000 euros par an (source : Apec).

Les possibilités d’évolution

Le métier de responsable de la mobilité internationale offre des opportunités d’évolution vers d’autres postes proches, dans le domaine des RH, tels que ceux de DRH (directeur des ressources humaines), responsable des ressources humaines, chargé des cadres dirigeants ou de responsable rémunération et avantages sociaux.