Ressources humaines : la digitalisation s’accentue !

Certes, la pandémie du Covid-19 a eu des conséquences économiques graves. Néanmoins, elle a permis l’accélération de la digitalisation dans plusieurs domaines d’activité. Parmi les secteurs qui ont le plus profité de cette numérisation accrue, on retrouve celui des ressources humaines. Quels sont les avantages de la numérisation RH ? Les inconvénients ? Les limites ? Voici quelques éléments de réponse.

Digitalisation RH

Quels sont les enjeux de la digitalisation RH ?

La digitalisation des ressources humaines ne consiste pas seulement à réduire la dépendance au papier, notamment en dématérialisant certains processus comme la distribution des bulletins de salaire. Ce virage numérique repose sur 4 grands principes, qui sont :

#1 Une approche RSE

La digitalisation des RH peut aider une entreprise à s'inscrire dans une démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises). En effet, au fur et à mesure que les documents papiers (fiches de paie, demandes de congés, notes d'information, etc.) sont remplacés par d'autres au format numérique, il devient plus facile pour la compagnie de répondre aux défis écologiques de notre société. Elle devient donc une entreprise écoresponsable ou « RSE ». En communiquant sur ce point précis, elle peut améliorer sa marque employeur, mais aussi sa réputation sur le marché.

#2 Un meilleur recrutement

Lorsque la pandémie du Covid-19 battait son plein, ce sont les entreprises qui ont su digitaliser leur processus de recrutement qui ont retenu les meilleurs profils. En effet, les déplacements étant interdits ou limités pendant plusieurs mois, les entretiens ne pouvaient se faire qu'à distance, via des outils de visioconférence (Zoom, Google Meet, Microsoft Teams, etc.). Ils permettaient même l’organisation d’entretiens collectifs, de séances d'onboarding, etc. 

On voit encore ici le rôle que la digitalisation peut jouer pour moderniser et rendre plus efficace le travail des services RH.

#3 Un gain de productivité

La numérisation favorise la dématérialisation de tâches considérées comme chronophages. C’est le cas notamment du recrutement, de la gestion de carrière, de la délivrance de documents RH (exemple : fiche de paie), de la gestion des demandes de congés… L’automatisation de ces tâches offre aux professionnels RH la possibilité de se concentrer sur d’autres missions à plus grande valeur ajoutée. Ce gain de productivité ne peut qu’impacter de manière positive les résultats de la société.

#4 Une meilleure qualité de travail

La numérisation des services RH a un impact conséquent sur la qualité de vie au sein d’une entreprise. Effectivement, comme la communication est plus fluide, et que les délais de traitement des demandes sont plus courts, les employés sont davantage épanouis et développent un sentiment d’appartenance très fort vis-à-vis de leur compagnie. Cela se voit à travers le taux de turn-over et le stress qui sont considérablement diminués.

Quels sont les avantages et inconvénients de la numérisation RH ?

La numérisation du secteur RH présente divers avantages pour une entreprise. Parmi ces avantages, nous retrouvons notamment :

  • une meilleure productivité ;
  • l’automatisation de toutes les tâches répétitives et à faibles valeur ajoutée ;
  • une meilleure communication en interne ;
  • la possibilité pour les collaborateurs d’obtenir tous les documents dont ils ont besoin en très peu de temps ;
  • la diminution du taux d’erreurs lors de la saisie d’informations ;
  • la possibilité de recruter à distance ;
  • la possibilité pour les collaborateurs de suivre des formations en ligne.

La numérisation RH comporte également son lot d'inconvénients. En effet, une numérisation excessive des processus RH peut conduire à une déshumanisation du secteur des ressources humaines, dont la fonction principale (rappelons-le) est de gérer le capital humain d'une entreprise. L'autre écueil de la digitalisation des RH, auquel il faut faire très attention, est la dépendance qu'elle peut engendrer vis-à-vis des outils numériques (exemple : SIRH). Si l'un de ces outils tombe en panne, toute l'activité RH peut être paralysée jusqu'à ce que tout rentre dans l'ordre.

Numérisation RH : quels sont les outils utilisés ?

Pour numériser ses processus RH, une société a avant tout besoin d’un logiciel SIRH (Système d’information de gestion des ressources humaines). Il s’agit là d’un outil complet, qui favorise la gestion centralisée de toutes les données qui concernent les collaborateurs. Généralement, un SIRH comprend plusieurs modules. Des modules qui peuvent être activés ou désactivés selon le besoin de la société, quoique certains d’entre eux soient essentiels à la gestion RH (gestion des paies, gestion des congés…).

Sur le marché, il existe une pléthore d’outils de type SIRH. Une entreprise doit donc réaliser une étude comparative afin de trouver celui qui correspond le plus à ses besoins. Elle peut également opter pour le développement d’un SIRH personnalisé. D’autres outils sont là pour assister les services RH dans leurs fonctions. Parmi eux, nous citons notamment, les applications de travail collaboratifs (Slack, Teams, etc.), les plateformes d’e-learning, etc.

Quelles sont les limites de la numérisation RH ?

En dépit de tous ses avantages, la numérisation RH présente quelques limites. Une récente étude d’Infopro Digital Études, définit ces limites de la manière suivante :

  • le manque de moyens ou des compétences nécessaires à la numérisation RH (38 %) ;
  • la résistance culturelle et le manque d’intérêt des collaborateurs vis-à-vis de la numérisation RH (38 %) ;
  • un budget insuffisant (41 %) ;
  • un logiciel SIRH inadapté (49 %).

A partir de quel moment parle-t-on de surdigitalisation ?

La numérisation RH est bénéfique à partir du moment où elle reste au service de l’humain. Pour cela, une entreprise ne doit pas commettre l’erreur de digitaliser ses processus RH dans le seul but d’améliorer ses résultats financiers. Par cette approche, elle doit viser l’épanouissement de ses collaborateurs et leur bonheur au travail, notamment en leur facilitant certaines tâches quotidiennes et en automatisant d’autres missions répétitives et routinières. Dans le cas contraire, la société tombe dans le piège de la surdigitalisation qui elle en revanche est contre-productive.

Comme nous pouvons le constater, la digitalisation RH est un vecteur de développement très important pour toute entreprise souhaitant fidéliser ses meilleurs éléments et leur offrir des conditions de travail optimales. Pour sa mise en œuvre, il est nécessaire de faire appel à des professionnels qui allient des compétences importantes en gestion des ressources humaines à une maîtrise des différents outils numériques RH, collaboratifs, etc. Vous souhaitez en faire partie ? Vous pouvez suivre les formations proposées par IGS RH.
 

PARTAGER