Une école du Groupe IGS
Campus Paris | Lyon | Toulouse |et 3 sites d'études : Londres . Madrid . Dublin
IGS RH Ecole
IGS RH Ecole
IGS RH | école ressources humaines

Le bien-être au travail en 2021

IGS-RH (6)

Pourquoi les salariés prennent-ils la peine de se rendre chaque matin sur leurs lieux de travail ? Et pourquoi préfèrent-ils une entreprise plutôt qu’une autre ? Les raisons peuvent évoluer au fil des années et varier d’un salarié à un autre, mais le besoin de se sentir bien au travail demeure une constante. En effet, les entreprises sont plus que jamais appelées à réfléchir bien au-delà de la simple rémunération et prendre en compte les besoins spécifiques de chaque salarié pour constituer une équipe solide et motivée. Dès lors, de quoi un salarié aura-t-il besoin pour s’épanouir en 2021? Éléments de réponse.

La santé mentale au centre des priorités

Lorsque le cadre de travail ne prend pas en considération le bien-être mental des salariés, les entreprises trouveront d’énormes difficultés à initier des changements au sein de l’organisation ou une transition de grande envergure, telle que la transition digitale. Et pour cause, les problèmes de santé physique et mentale, l’usage de l’alcool ou d’autres substances, l’absentéisme, etc., mènent inéluctablement vers des dysfonctionnements et une baisse de la productivité. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime ainsi que la perte de productivité induite par la dépression, le burnout et l’anxiété, coûte chaque année 1 milliard de dollars à l’économie mondiale.

Les conflits et le harcèlement psychologique sont des causes courantes de stress professionnel et de problèmes de santé mentale apparentés. Les personnes qui occupent des postes décisionnels, tels que les directeurs, les assistants de direction et les DRH, sont également sujettes à des troubles mentaux tels que l’anxiété et la dépression.

Heureusement, une prise de conscience s’opère au sein des organisations sur la nécessité de mieux prendre en considération le bien-être mental des salariés, dans la mesure où l’épanouissement de ces derniers se répercute positivement sur les résultats de l’entreprise. De nombreuses solutions existent pour améliorer la santé mentale des salariés. Parmi ces solutions figurent la mise en place de bonnes pratiques de communication et de gestion, une plus grande participation à la prise de décisions, des horaires de travail flexibles et une bonne cohésion d’équipe. 

Pourquoi intégrer le bien-être au travail dans la stratégie commerciale ?

Pour constater une amélioration du bien-être des employés, il faut prendre en compte tous les aspects qui influencent leur capacité à s’épanouir. Certaines entreprises ont recours à des approches scientifiques et font appel à des coachs et des experts en développement personnel et professionnel pour offrir une expérience globale qui soutient et enrichit le salarié dans son ensemble et dans tous les aspects de sa vie.

Cette approche intégrée permet de cibler et d’endiguer les points faibles des salariés, mais pas que. Elle aide également ces derniers à renforcer leurs points forts. Mais pour qu’un programme de bien-être au travail soit couronné de succès, il doit également faire la part belle à la culture d’entreprise. En effet, cette dernière peut mettre en place des solutions de bien-être au profit de ses salariés, notamment ceux qui sont victimes de troubles tels que le stress, l’angoisse et l’anxiété, mais si la culture de l’entreprise n’est pas vraiment favorable à leur santé mentale, ces solutions n’aboutiront à rien. Les salariés en bonne santé sont également concernés, puisqu’il leur arrive de travailler dans une entreprise dont l’environnement ou la culture est toxique, ce qui entrave leur capacité à s’épanouir.

Le passage à une culture du bien-être exige un effort continu et à long terme. Les employeurs doivent faire preuve d’un esprit d’ouverture s’ils veulent voir un changement réel et durable. Pour atteindre cet objectif, l’entreprise est appelée à adopter un système qui peut surveiller le bien-être des salariés de manière continue et fournir un retour d’information en temps réel. De quoi permettre au DRH ou au Chief Happiness Officer d’agir rapidement pour résoudre les problèmes détectés.

L’environnement physique du lieu de travail présente également une importance capitale. Une étude de Harvard* publiée en 2019 confirme que les employés veulent que leurs employeurs s’occupent en premier de l’essentiel, à savoir une meilleure qualité de l’air, un accès à la lumière naturelle ou encore la possibilité de personnaliser leur espace de travail. Une fois ces demandes satisfaites, l’employeur peut alors se permettre d’offrir certains avantages à ses salariés, en fonction de leurs envies et leurs besoins.

Vous souhaitez apprendre à assumer efficacement la gestion de ressources humaines au sein d’une entreprise et pourquoi pas assumer la fonction de Chief Happiness Officer ? Découvrez les programmes d’études de l’IGS-RH pour concrétiser votre objectif !

*L’étude de Harvard : https://hbr.org/2019/08/survey-what-employees-want-most-from-their-workspaces