Une école du Groupe IGS
Campus Paris | Lyon | Toulouse |et 3 sites d'études : Londres . Madrid . Dublin
IGS RH Ecole
IGS RH Ecole
IGS RH | école ressources humaines

Comment booster son e-réputation en phase de recherche d’emploi ?

Booster son e-réputation lors d'une recherche d’emploi

Une réputation, ça se soigne puis ça se cultive. À l’ère de LinkedIn et de Viadeo (et des autres réseaux sociaux pas forcément professionnels), la réputation devient surtout virtuelle et les employeurs ont désormais un nouveau réflexe : saisir le nom du candidat dans un moteur de recherche est la nouvelle façon de faire un premier tri parmi les postulants pour 90 % des recruteurs (selon l’enquête annuelle de RegionJob.com). Comment gérer votre réputation en ligne pour maximiser vos chances ?

Polir son e-réputation : un travail à temps plein

Il suffit d’un brin d’inattention ou d’insouciance pour compromettre ses chances sur le marché de l’emploi. Des photos d’une soirée un peu trop arrosée sur Facebook, des paramètres de confidentialité mal gérés, un tweet politiquement incorrect… la petite « boulette » est à portée de clic, et cela peut vous coûter le poste de rêve. Vous l’aurez compris, la réputation en ligne est fragile et frivole. Prenez-en soin, avec tact car ne l’oublions pas, elle ne dépend pas que de vous. D’autres personnes, amis ou pas, peuvent vous « incriminer » en vous identifiant sur des textes, des photos ou des vidéos. Il suffit d’un paramètre laxiste en matière de confidentialité pour laisser passer des posts peu flatteurs.

L’e-réputation neutre est possible, mais l’e-réputation flatteuse est un travail de longue haleine qui se construit (ou se déconstruit) au fil du temps par ce que l’on publie ou ce que les autres partagent à notre sujet sur le web. Dans un contexte de recherche d’emploi, la réputation en ligne est en phase de revêtir la même importance qu’un CV bien construit dans un contexte où les recruteurs rivalisent d’ingéniosité en matière de recrutement (nous vous parlions récemment des nouvelles formes de recrutement et notamment des escape games). Ces derniers y décèlent tout un panel d’informations qui rationalise la compréhension de profil des postulants, de leurs caractères, goûts, façons de penser, opinions politiques, tempérament, etc. Ces aspects ont trait à la personnalité réelle des candidats et donnent des indications claires sur leur potentiel et leurs soft skills.

Qu’est-ce que l’e-réputation et comment la « travailler » ?

Pour schématiser, l’e-réputation est votre avatar sur les réseaux sociaux professionnels. De façon plus générale, c’est votre image virtuelle véhiculée sur les sites, blogs ou réseaux sociaux sur lesquels vous êtes actifs… ou étiez actifs. Les frontières entre vie réelle et vie virtuelle s’estompent progressivement avec l’incursion insistante du digital sur notre quotidien. Il devient alors aisé de comprendre l’importance capitale de l’e-réputation pour les professionnels RH qui recherchent des éléments tangibles rationaliser leurs prises de décisions afin d’éliminer le biais lié à la personnalité et aux aptitudes. Il convient donc de veiller à associer votre e-réputation à des qualités et à des réalisations personnelles positives. Et voici comment y arriver en quelques points clés :

  • L’évidence est de commencer par avoir un compte sur les réseaux sociaux professionnels qui comptent (LinkedIn, Viadeo…). Attention : un profil professionnel doit être complet et concis, gage de sérieux pour les recruteurs. N’oubliez pas de bien gérer le paramétrage public-privé de votre compte : cela évitera de partager du contenu un peu trop personnel à vos contacts professionnels ;
  • Pour impressionner, il faut s’investir, énormément. À ce niveau, travailler son référencement naturel par du blogging par exemple vous permettra d’aiguiser l’appétit du recruteur à vous rencontrer. Pour y arriver, pas de secrets : un bon usage des mots clés correspondant à vos compétences et au poste recherché. Résultat ? Le recruteur reconnaît tout de suite, après consultation de votre nom sur un moteur de recherche, que vous soignez votre e-réputation, tout en se retrouvant dans un cocon sémantique qui lui est familier. Et c’est déjà un bon début ;
  • Privilégiez la qualité à la quantité, quitte à limiter votre présence sur les réseaux sociaux à un ou deux centres d’intérêt. Ensuite, veillez à partager du contenu pertinent, et n’oubliez pas de communiquer sur vos réalisations personnelles : thèse, article de votre rédaction, cas concret de réussite professionnelle… Il s’agit ici de mettre l’accent sur les aspects positifs de votre parcours et de diffuser une image positive. Les créations personnelles ne doivent pas être noyées dans un océan de partages de liens externes ;
  • Au rayon des pièges à éviter, ne succombez pas à la tentation de la présence massive sur la toile. Choisissez vos moments et adaptez le contenu que vous partagez à votre cible. Vous connaissez l’adage en vogue dans le milieu journalistique : « trop d’info tue l’info ». Veillez ensuite à sélectionner soigneusement vos contacts, car rien ne sert de collectionner les profils inopportuns. Concentrez vos efforts sur la construction d’un réseau professionnel pertinent, composé de profils susceptibles de servir votre cause. Enfin, faites de la curation de contenu sur votre spécialité, cela vous donnera un peu plus d’épaisseur, avec un lien avec l’actualité.
  • Nettoyez votre présence et corrigez tout contenu nuisible à votre e-réputation, soit en signifiant aux administrateurs du site concerné de le retirer (conformément à la loi informatique et liberté de 1978), ou, dans certains cas, en le signalant auprès de la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés).

Bon à savoir : LinkedIn met à votre disposition un outil sous forme d’index, baptisé SSI (Social Selling Index). Le SSI de LinkedIn vous permet de mesurer l’efficacité de votre démarche à imposer votre marque professionnelle et vous aide à construire un réseau professionnel pertinent.

IGS RH, l’école des Ressources Humaines du Groupe IGS, vous propose des formations RH à la pointe et forme des cadres capables d’anticiper et d’accompagner les enjeux RH de demain, dès aujourd’hui !