Une école du Groupe IGS
Campus Paris | Lyon | Toulouse |et 3 sites d'études : Londres . Madrid . Dublin
IGS RH Ecole
IGS RH Ecole
IGS RH | école ressources humaines

Pourquoi vous devriez considérer le job sharing

IGS-RH-job-sharing-avantages

Encore peu développé en France, le concept de job sharing a pourtant de nombreux avantages, que ce soit pour les employeurs ou les salariés. Pour les premiers, le procédé permet de garder les meilleurs éléments de l’entreprise. Et pour les seconds, c’est l’occasion d’avoir un meilleur équilibre vie privée/vie professionnelle. Éclairage.

Job sharing : de quoi parle-t-on ?

Le job sharing, comme son nom l’indique, est un partage de poste. Une sorte de doublement de compétences qui consiste à partager un même poste avec une autre personne, un binôme. Grâce au travail partagé, ou job sharing, les salariés ont l’opportunité de concilier vie personnelle et vie professionnelle, sans que le travail n’en pâtisse. Son principe est simple : deux salariés à temps partiel partagent un poste qui nécessite un travail à temps plein.

Il existe essentiellement deux formes de job sharing : le job splitting et le job pairing. Le premier consiste en une répartition des tâches entre deux salariés à temps partiel, en fonction de leurs compétences et indépendamment les uns des autres. Dans le job pairing, deux salariés ayant les mêmes compétences travaillent ensemble sur n’importe quelle tâche ou mission du poste. Sous cette forme de job sharing, le travail n’est pas divisible entre les deux salariés.

Maintenant que nous savons ce qu’est le job sharing, quid de ses avantages ?

Les avantages du job sharing

Apparu aux États-Unis et introduit en France par la firme américaine Hewlett Packard (HP), qui continue d’ailleurs à proposer cette formule à ses collaborateurs, le job sharing est une formule toute en avantages, que ce soit pour l’entreprise ou pour ses salariés.

Un meilleur équilibre vie professionnelle/vie privée

Le job sharing est une formule qui séduit de plus en plus de travailleurs qui cherchent à réduire leurs heures de travail pour consacrer plus de temps à leur vie personnelle. Cette question d’équilibre est particulièrement importante pour les membres de la génération Y, qui constituent désormais la grande majorité du contingent de travailleurs sur le marché. Par ailleurs, certains collaborateurs peuvent exprimer le besoin, suite à un événement personnel (arrivée d’un enfant, partenaire malade…), d’avoir plus de temps pour leur vie privée. La formule du job sharing permet de répondre à leurs besoins, sans qu’ils n’aient à quitter leur poste et sans que l’entreprise ne souffre d’une baisse de productivité.

Un gain de productivité et d’image pour l’entreprise

La formule du travail partagé permet un gain de productivité estimé à 10 % (enquête 2016 de Direct Emploi) pour l’entreprise. La raison étant que le travail à deux sur un même poste réduit les risques d’absence, de burn-out et de turnover. Le concept est aussi avantageux dans le sens où il encourage le partage de savoirs et de compétences entre les deux collaborateurs. Par ailleurs, en proposant le job sharing, l’entreprise améliore son image, ce qui lui permet d’être plus attractive auprès des meilleurs candidats.

Des compétences doubles

Le job sharing est synonyme d’un doublement de compétences pour le même poste. Chaque personne apporte son lot de compétences, un vécu, un cumul d’expérience, une perspective qui lui est propre… L’avantage évident pour l’entreprise est l’obtention de meilleurs résultats globaux, car le travail effectué est la combinaison d’une double expertise.

Les futurs professionnels des RH seront appelés à maîtriser toute une panoplie de nouveaux concepts de travail, qu’ils devront implémenter et accompagner. IGS-RH, école du Groupe IGS, vous invite à découvrir sa formation de pointe en ressources humaines sur les villes de Paris, Lyon et Toulouse !