Une école du Groupe IGS
Campus Paris | Lyon | Toulouse |et 3 sites d'études : Londres . Madrid . Dublin
IGS RH Ecole
IGS RH Ecole
IGS RH | école ressources humaines

L’impact de la réalité virtuelle sur les DRH

La réalité virtuelle et son impact sur les DRH

Le marché des équipements et des logiciels de réalité virtuelle est estimé à 17,8 milliards de dollars en 2018, contre 9,1 milliards de dollars en 2017, selon le rapport de l’International Data Corporation (IDC). Si les expériences immersives à 360 degrés et en temps réel ont trouvé des débouchés dans les jeux vidéo, de plus en plus de secteurs s’ouvrent à ces nouvelles technologies, notamment dans le tourisme, la santé, l’architecture, l’immobilier ou encore les ressources humaines. Dans ces dernières, la réalité virtuelle (VR) vient épauler les DRH, mais saura-t-elle les remplacer dans des responsabilités comme le recrutement, la détection et l’évaluation des talents en interne, etc. ? Éléments de réponse.

Réalité virtuelle et RH : quelles opportunités ?

Dans le domaine de la gestion des ressources humaines, les apports potentiels de la réalité virtuelle sont multiples. Ubisoft, éditeur de jeux vidéo, propose aux candidats à l’embauche de se projeter dans ses locaux via la VR afin de découvrir la culture et les différents métiers du groupe. Mac2C, une startup française spécialisée dans la mise en place de services Cross média sur mobiles, a mis en place un service de recrutement innovant qui permet aux candidats de consulter via une application de réalité augmentée les annonces correspondantes à leur profil et qui sont proposées à proximité, à l’échelle d’un quartier ou d’une ville. Chez Pepsi, Castorama, Ikea et bien d’autres multinationales, c’est plutôt Vera, une intelligence artificielle (IA), qui procède au classement des candidatures, appelle et fait passer des entretiens d’embauche aux candidats. Bientôt, elle sera même habilitée à percevoir les émotions de ces derniers. Renault a plutôt créé un serious game qui s’appuie sur la réalité virtuelle afin de former ses techniciens via des exercices d’entraînement à la réparation des batteries et aux prés-requis avant toute intervention. GRTgaz, leader européen du transport de gaz naturel, a choisi, pour sa part, de former ses collaborateurs, via l’application ITX VR, à la conservation des bonnes conditions des installations gazières et à la manipulation des dispositifs de régulation des écoulements liquides.

La VR pour prendre en charge les missions automatisables

La technologie VR semble ainsi offrir une immensité de perspectives aux responsables RH. La démocratisation des logiciels, applications et équipements VR et leur utilisation de plus en plus fréquente au sein des entreprises mène à un nouveau partage des rôles entre la machine et les DRH, mais il serait illusoire de penser qu’ils puissent, aussi sophistiqués soient-ils, remplacer à court terme les responsables RH. La VR aidera les DRH dans leurs missions auprès des collaborateurs, managers de l’entreprise et candidats à l’embauche, en prenant en charge une partie des missions dite automatisable et en les appuyant dans la prise des décisions. Les possibilités offertes par la réalité virtuelle sont donc nombreuses. Toutefois, les projets et équipements dédiés peuvent parfois se révéler très coûteux et l’acceptabilité des mutations profondes qu’ils engendrent auprès des différents collaborateurs, notamment auprès des seniors, demeure le grand défi des responsables RH. C’est tout un processus de transformation de l’entreprise qui devrait être mis en place pour avoir une meilleure productivité, mais surtout retrouver un sentiment d’engagement et d’adhésion renforcé de toutes les parties prenantes.

En outre, la fonction RH est désormais confrontée à une évolution majeure de sa mission en matière du management des questions de santé et sécurité au travail. La réalitée virtuelle peut être à l’origine de symptômes assez préoccupants, comme les sensations de mal-être et d’anxiété post-réalité virtuelle, les crises d’épilepsie, la sécheresse oculaire et les troubles de la vision… Il est ainsi important de bien encadrer l’usage des technologies VR et de veiller à ne pas en faire un outil de discrimination : ce n’est pas parce qu’un candidat à l’embauche sera mal à l’aise dans un casque de réalité virtuelle, à titre d’exemple, que ce n’est pas le bon profil à recruter.

L’IGS RH offre aux futurs DRH un large panel de formations à la pointe des nouvelles technologies pour qu’ils parviennent à mettre en place un plan d’actions innovant, tourné vers la recherche de la performance RH.