Une école du Groupe IGS
Campus Paris | Lyon | Toulouse |et 3 sites d'études : Londres . Madrid . Dublin
IGS RH Ecole
IGS RH Ecole
IGS RH | école ressources humaines

Stimuler la créativité des collaborateurs en les fidélisant !

le rôle des RH dans la fidélisation des salariés

La fidélisation des collaborateurs n’a que des avantages. Quand vos équipes développent un sentiment de loyauté, ils perçoivent l’entreprise comme étant la leur, deviennent plus créatifs et s’efforcent de la faire réussir. Dans un contexte où les RH jouent un rôle de plus en plus important dans la croissance et la performance organisationnelle des entreprises, quel rôle peuvent-ils jouer dans la fidélisation des collaborateurs ? Le point avec l’IGS-RH.

Les RH à l’heure de la fidélisation des collaborateurs

Aujourd’hui, les RH sont confrontés à des défis de taille, notamment le manque de loyauté des collaborateurs, surtout dans les rangs des travailleurs les plus qualifiés. Ils doivent aussi lutter, entre autres, contre d’autres facteurs pour la rétention de leurs ressources : rémunérations attractives offertes par les entreprises concurrentes, l’insatisfaction sur le lieu de travail, le manque d’appréciation ou de programme d’engagement des employés… Pour contourner ces obstacles, les responsables RH doivent recentrer leurs efforts sur le renforcement du moral des troupes et les fidéliser ainsi à l’entreprise. Pour ce faire, certaines techniques ont prouvé leur succès à ce niveau…

L’intelligence émotionnelle

Un responsable RH disposant d’une intelligence émotionnelle développée, pourra jauger plus aisément le moral des collaborateurs. Ainsi, il/elle pourra venir en aide à un salarié en difficulté, ce qui crée des liens humains susceptibles d’accroître le sentiment de loyauté de ce dernier.

Développer le sens d’engagement

En encourageant la participation des collaborateurs aux débats sur les questions liées à l’entreprise. Cela peut se faire de diverses manières : entretien en tête à tête, réunion du personnel…

Encourager l’échange entre collègues

L’ambiance sur le lieu du travail est le fait des collaborateurs, en grande partie. Et celle-ci joue un rôle crucial dans la loyauté du salarié à l’entreprise. Il faut donc encourager, en tant que responsable RH, l’échange sain entre collègues.

Accompagner et former les collaborateurs

La formation continue et l’opportunité de faire avancer sa carrière sont parmi les meilleurs facteurs de fidélisation des collaborateurs. Les RH ont tout intérêt à mettre en place des programmes de formation continue, en plus d’accompagner les collaborateurs individuellement pour créer le lien.

Fidélisation = créativité

Réduire les coûts inhérents à un turn-over élevé, améliorer la productivité, et installer un climat propice à la créativité et à l’innovation ! Ce sont là quelques-uns des avantages de la fidélisation des collaborateurs.  Un collaborateur fidèle est un collaborateur qui a foi en son entreprise, qui lui fait confiance pour son avenir. Du côté de l’entreprise, un salarié loyal est un pilier de l’organisation, dont il faut libérer l’élan créatif. La fidélisation permet justement cela, de part et d’autre, justement car le collaborateur ne sent plus l’épée de Damoclès du licenciement pour faute flotter au-dessus de lui. La relation entre le salarié et l’entreprise est basée sur la confiance mutuelle, dans le cadre des prérogatives de chacun et dans le respect des objectifs globaux de l’entreprise.

Savez-vous que les fameux Post-it®, aujourd’hui mondialement connus et utilisés, sont le fruit d’une démarche créative initiée en 1974 par un programme de l’entreprise américaine 3M. Cette dernière allouait à ses salariés 15 % de leurs temps en entreprise pour travailler sur des projets personnels qui leur tiennent à cœur. Résultat : Art Fry, un salarié de l’entreprise invente le post-it ! Depuis, ce genre de programme s’est généralisé dans les plus grandes multinationales, comme Google ou Hewlett-Packard pour ne citer qu’eux.

La fidélisation pour contrer le manque de loyauté croissant des travailleurs

Dans le monde du travail d’aujourd’hui, caractérisé par une grande mobilité de la force de travail, les travailleurs n’hésitent plus à changer régulièrement d’employeur. Encore plus chez les nouvelles générations, notamment les millenials qui sont (selon une étude 2019 d’Akumina intitulée “Millenial Manager Workplace Survey”) 75 % à croire que changer constamment d’emploi les aide à faire avancer leur carrière. Un autre sondage réalisé aux États-Unis par la plateforme The Muse en 2019 révèle, quant à lui, que 58 % des millenials comptent changer d’entreprise au cours de cette année. En France, la tendance est quasi similaire : un sondage Opinion Way révèle que 51 % des travailleurs français ne seraient pas contre l’idée de changer d’entreprise.

Dans ce contexte, il devient vital pour les RH, acteurs essentiels de la gestion des talents, de mettre en place des mécanismes de fidélisation des collaborateurs, afin de contrer la pénurie croissante de talents qui deviennent de plus en plus ouverts à la mobilité. Cela passe généralement par le fait de répondre aux attentes des nouvelles générations, et spécialement les millenials (qui constituent aujourd’hui plus du tiers de la force de travail active), notamment en matière de flexibilité, d’équilibre vie privée/vie professionnelle, de sens au travail et d’environnement favorable à la créativité et à l’innovation. Cela dit, il conviendrait de se poser la question suivante : est-ce la fidélisation qui stimule la créativité des collaborateurs ou est-ce l’inverse ?

IGS-RH, école du Groupe IGS, vous invite à découvrir sa formation de pointe en ressources humaines sur les villes de Paris, Lyon et Toulouse.